COVID19 : l’impact économique en Corse

25 millions d’euros de cotisations salariales et patronales, sur les 40 habituellement versés, n’ont pas été payés à l’URSSAF par les entreprises corses en mars. C’est l’un des premiers chiffres concrets des conséquences de la crise actuelle du COVID19 sur les trésoreries des entreprises.

Le réseau des Urssaf a déclenché des mesures exceptionnelles pour accompagner les entreprises
Le réseau des Urssaf a déclenché des mesures exceptionnelles pour accompagner les entreprises © Maxppp – maxppp

Afin de tenir compte de l’impact de l’épidémie de coronavirus sur l’activité économique, le réseau des Urssaf a déclenché des mesures exceptionnelles pour accompagner les entreprises présentant de sérieuses difficultés de trésorerie, qu’il s’agisse des PME (Petites et Moyennes Entreprises) ou celles de plus de 50 salariés.

25 millions d’euros en moins en Mars

Toutes, depuis la mi-mars, peuvent reporter tout ou partie du paiement de leurs cotisations salariales et patronales. La date de paiement de ces cotisations pourra être reportée jusqu’à 3 mois. Si pour les employeurs de plus de 50 salariés la première échéance à venir depuis l’annonce de ces mesures est celle du 5 avril prochain, pour les PME, qui constituent la grande majorité du tissu d’entreprises insulaires, cette échéance était le 15 mars dernier et les premiers chiffres enregistrés par l’URSSAF donnaient déjà un aperçu des conséquences de cette crise sur les dommages aux entreprises.

Les entreprises de plus de 50 salariés ont jusqu'au dimanche 5 avril pour transmettre leur déclaration et choisir de payer, si leur trésorerie le permet, ou bien de reporter leurs charges salariales et patronales
Les entreprises de plus de 50 salariés ont jusqu’au dimanche 5 avril pour transmettre leur déclaration et choisir de payer, si leur trésorerie le permet, ou bien de reporter leurs charges salariales et patronales – DR/

Manuel Falaschi, Dr Régional de l’URSSAF : « Il y avait 10 000 entreprises concernées. A l’échéance du 5 mars d’habitude à cette période de l’année nous attendons à peu près 40 millions d’euros de cotisations qui vont servir à financer les dépenses de protection sociale et notamment de santé qui dans le contexte actuel sont particulièrement importantes. Nous avons encaissé à peu près _14 millions d’euros, soit un manque à gagner de 25 millions d’euros pour la région Corse_. Il est important que les entreprises qui le peuvent puissent honorer leurs échéances car c’est de l’argent qui va permettre de financer des dépenses de protection sociale. »

Les entreprises de plus de 50 salariés ont jusqu’au dimanche 5 avril pour transmettre leur déclaration et choisir de payer, si leur trésorerie le permet, ou bien de reporter leurs charges salariales et patronales. Des formalités à accomplir bien sur Internet, les accueils Urssaf étant eux aussi fermés jusqu’à nouvel ordre. Pour les travailleurs indépendants enfin (artisans, commerçants, professions libérales), aucune formalité à effectuer : aucun prélèvement n’est effectué par l’administration.

Le tourisme, première victime

Conséquence de l’épidémie de Coronavirus sur l’économie de la Corse, aujourd’hui, les hôtels de l’île affichent un taux d’occupation de 1% et n’ont enregistré aucune réservation depuis le début de la semaine. L’info est publiée par le journal La Tribune qui indique que le choc sera colossal pour les 4 711 établissements touristiques qui représentent 10 % des entreprises enregistrées en Corse.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close