Les retraités ignorent souvent l’existence de dispositifs avantageux

 

LE TALK DÉCIDEURS – Chaque jour, Quentin Périnel reçoit une personnalité du monde économique autour d’un café. Marilyn Vilardebo, fondatrice du cabinet Origami&Co, est l’invité du Talk Décideurs du Figaro.

La retraite n’est pas quelque chose qui s’improvise, devant le fait accompli. Au contraire, cela s’organise et se prépare méticuleusement. «La retraite est un sujet opaque, complexe, souvent méconnu», explique Marilyn Vilardebo, fondatrice du cabinet Origami&Co, qui conseille les futurs retraités. La cible de ce cabinet? Les cadres supérieurs et les expatriés. Les deux premières questions qu’ils se posent, peu importe leur profil, sont toujours les mêmes: quand, et combien? Deux questions complexes, a fortiori la seconde, tant il est difficile de prévoir les réformes, décrets, et autres modifications du régime qui pourraient potentiellement être appliquées…

Retrouvez tous les invités du Talk Décideurs sur le site du Figaro.fr et en replay sur Figaro Live.

En moyenne, les futurs retraités commencent à vraiment s’intéresser factuellement à leur départ à la retraite à 58 ans. Trop tard, selon Marilyn Vilardebo. La retraite, c’est comme les impôts: il existe de nombreuses mesures et dispositifs qui existent pour faciliter ce régime… et qui sont assez méconnus. Cela n’est pas le fruit d’une volonté de masquer ces processus. «La communication existe bel et bien sur ces différents systèmes, mais c’est tout de même assez fouillis, assez foisonnant, on s’y perd», précise Marilyn Vilardebo.

 

Source: Article du Figaro

Par 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close